Conduire au Costa Rica

Afin de découvrir le territoire du Costa Rica il semble indispensable d’être véhiculé. La taille du pays permet d’en faire le tour sans avoir à prendre l’avion ou le train c’est pourquoi il me semble important de parler de la conduite au Costa Rica.

L’Etat des routes

Ne passons pas par quatre chemins, certaines routes au Costa Rica sont mauvaises. Avant de prendre la route l’important est donc d’avoir le véhicule adapté aux routes que vous allez emprunter, Nos Camper vans et 4×4 sont le produit de vans, aménagés par nos soins, utilisés par les Ticos pour les transports scolaires et touristiques dans toutes les régions du pays, ce qui en fait un véhicule fiable pour pouvoir emprunter toutes les routes du pays.
Sur certaines routes, comme celle qui permet de rejoindre la région du Monteverde (alternant entre morceaux de piste et morceaux de route) ou encore la route entre Tamarindo et Montezuma le long de la côte Pacifique, la circulation peut être compliquée avec une voiture quelconque, et l’usage d’un véhicule 100% adapté comme nos vans est indispensable.
De plus le Costa Rica est traversé par de nombreux cours d’eaux qui peuvent voir leurs niveaux grandement varier entre la saison des pluies et la saison sèche. Lors de la saison sèche, la plupart des rivières sont praticables et peuvent être traversées à l’aide de nos véhicules. En revanche lors de la saison des pluies certaines routes peuvent devenir impraticables pour l’ensemble des véhicules, c’est pourquoi elles peuvent être fermées à la circulation. C’est le cas de la route côtières entre Samara et Montezuma et, la route menant a Drake, qui sont traversées par 3 trois rivières infranchissables. Pas d’inquiétude, il est possible de rejoindre ces 2 destinations par des routes secondaires. Le meilleur conseil que je puisse vous donner afin de traverser un cours d’eaux au Costa Rica est, si l’évaluation de son niveau n’est pas possible, d’attendre de voir si un local traverse cette rivière ou s’il emprunte une autre route dans quel cas vous pourrez alors le suivre pour rejoindre votre destination. Il existe toujours une seconde route en cas de passage de rivière.
Enfin parlons de la conduite de nuit. Les routes généralement mal entretenues ne sont pas ou très rarement éclairées de nuit. Le mauvais éclairage nocturne et le mauvais état des routes sont des éléments qui nous poussent à vous déconseiller la conduite de nuit au Costa Rica.

Le code de la route au Costa Rica

L’objectif de ce paragraphe n’est pas de vous détailler l’intégralité du code de la route au Costa Rica mais dans un premier temps d’adopter les bons gestes en cas d’accident et dans un second temps quels sont les risques que vous encourrez en cas d’infractions.

Le point le plus important lors d’un accident est de ne surtout pas bouger la voiture. Il ne faut pas hésiter à bloquer la circulation, les gens sont habitués et ne vous en tiendront pas rigueur. En effet si vous déplacer le véhicule ne serait-ce que très peu l’assurance ne vous couvrira pas et vous serrez immédiatement considéré en tort. Ensuite il faut appeler la police au 9.1.1 qui viendra faire le constat. Il faudra aussi joindre l’assurance qui enverra un agent sur place et qui vous donnera un numéro de déclaration. Une démarche bien compliquée non ? Si vous louez un de nos Camper van et 4×4 il vous suffira, après vous être assurés de ne pas avoir bougé la voiture, de nous contacter et nous nous occuperons de toutes les démarches nécessaires pour vous.

Passons désormais au sujet des infractions et des risques que vous encourrez. L’alcool et les stupéfiants, ici c’est tolérance zéro. En cas d’accident ou de contrôle vous serrez immédiatement en tort et les assurances ne couvrent plus. Le deuxième point important à respecter lorsque vous conduisez au Costa Rica est de ne pas franchir une double ligne jaune continue l’amende s’élève entre 600 et 700$ ! Enfin le port de la ceinture de sécurité est obligatoire.
Parlons maintenant de la vitesse. Au Costa Rica elles sont les suivantes, 25 km/h en zone scolaire, 40 km/h en ville, entre 60 et 80 km/h sur la majorité des routes et 90 km/h comme maximum sur l’autoroute. La police arrête peu pour les excès de vitesse mais par contre lorsque c’est le cas, les amandes sont très importantes, comprises entre 100 et 400 $. Une dernière infraction à éviter si vous ne voulez pas payer le prix fort c’est l’utilisation du téléphone au volant, sinon vous devrez payer une amende comprise entre 500 et 600$.
Je pense que vous êtes maintenant prêts à prendre les routes du Costa Rica au volant de l’un de nos vans. Vous pourrez alors profiter de la diversité des paysages qu’offre le pays tout en étant libre d’aller et venir en toute sécurité.

About The Author